Gynécomastie

La gynécomastie est un développement anormal de tissu mammaire chez l’homme. Elle peut survenir à l’âge de la puberté et être congénitale, ou bien faire suite à une pathologie hormonale (cause endocrinienne), ou encore être révélatrice de certaines tumeurs, ou enfin être liée à la prise de certains médicaments.

Gynécomastie
Le docteur Wolber déterminera le type de gynécomastie que vous présentez lors de l’examen clinique et vous en exposera les principes de traitement chirurgical. Le traitement chirurgical peut s’effectuer si aucune cause n’est retrouvée, car dans les cas de troubles endocriniens ou de prises médicamenteuses, un traitement médical permet le plus souvent de traiter la gynécomastie. La gynécomastie peut être uni ou bilatérale.
Vous pouvez trouver plus d’information sur cette fiche éditée par la Société Française de Chirurgie Plastique disponible en téléchargement.  Information SOFCPRE Gynécomastie

Les Cicatrices ?
Les cicatrices dépendent du traitement, si la gynécomastie est à prédominance glandulaire, il faudra faire une résection par voie hémipériaréolaire, on y associe volontiers une lipoaspiration qui permet de faciliter la dissection et diminue le tissu graisseux environnant. Si la gynécomastie est à prédominance graisseuse, une lipoaspiration seule peut se discuter, cela permet de limiter les cicatrices. Dans de rares cas d’adipogynécomastie importante chez l’ancien obèse, il faudra effectuer une résection cutanée conséquente qui nécessitera la réalisation de cicatrices importantes et le repositionnement de l’aréole en greffe.

gynécomastie

Prise en charge ?
Le traitement chirurgical de la gynécomastie peut faire l’objet d’une prise en charge (par la caisse d’assurance maladie) à condition qu’il existe une protrusion aréolaire et un retentissement psychologique important (cette prise en charge est partielle car il existe un dépassement d’honoraires).

Modalités

L’hospitalisation: 1 à 2 jour(s).

Elle s’effectue sous anesthésie générale.

Avant l’intervention :

  • Consultation d’anesthésie
  • Bilan préopératoire
  • Arrêt du tabac

Après l’intervention :

  • les douleurs justifient la prise d’antalgiques
  • Port d’un gilet compressif 1 mois
  • Arrêt de travail 10 jours
  • Reprise du sport: 1 mois

Complications possibles

Les complications possibles liées à l’anesthésie seront abordées par l’anesthésiste lors de la consultation d’anesthésie préopératoire.

  • Phlébite / Embolie Pulmonaire
  • Infection (traitement local le plus souvent)
  • Hématome
  • Trouble de la sensibilité aréolaire
  • Insatisfaction de résultat

CETTE PAGE INTERNET PERMET DE DIFFUSER UNE INFORMATION
QUI NE PEUT EN AUCUN CAS SE SUBSTITUER A UNE CONSULTATION