Chirurgie intime

Nymphoplastie

La nymphoplastie de réduction vise à diminuer la taille des petites lèvres. L’hypertrophie des petites lèvres est souvent congénitale, mais peut faire suite à des accouchements. Cette chirurgie répond parfois à des impératifs fonctionnels et souvent psychologiques. Longtemps considérée tabou, cette intervention se démocratise. Habituellement, les petites lèvres mesurent 3 cm et affleurent le plan de la fente vulvaire.
Vous pouvez trouver plus d’information sur cette fiche éditée par la Société Française de Chirurgie Plastique disponible en téléchargement.  Fiche SOFCPRE Nymphoplastie

Consultation
Lors de l’examen clinique le docteur Wolber vous expliquera les modalités de cette chirurgie, les éventuelles prises en charge et jugera de l’indication.

La technique
Il existe différentes techniques pour traiter les hypertrophies des petites lèvres. Le docteur Wolber utilise une technique « à lambeau », ce qui permet d’éviter d’avoir une cicatrice sur le bord libre, source de dyspareunie (douleurs au moment des rapports sexuels).

Prise en charge ?
La nymphoplastie de réduction peut faire l’objet d’une prise en charge par la sécurité sociale (pour partie car il existe des dépassements d’honoraires). Ceci dépend de l’examen clinique.

Modalités

L’hospitalisation: ambulatoire ou 1 nuit.

Elle s’effectue sous anesthésie locale (ou générale).

Avant l’intervention :

  • Consultation d’anesthésie
  • Bilan préopératoire
  • Arrêt du tabac
  • Durée de l’intervention: 45 minutes

Après l’intervention :

  • les douleurs justifient la prise d’antalgiques
  • Soins intimes réguliers
  • Arrêt de travail 5-6 jours
  • Reprise du sport et des rapports : 3 semaines

Complications possibles

Les complications possibles liées à l’anesthésie seront abordées par l’anesthésiste lors de la consultation d’anesthésie préopératoire.

  • Infection (traitement local le plus souvent)
  • Hématome
  • Trouble de cicatrisation
  • Dyspareunie (douleurs au moment des rapports sexuels)

CETTE PAGE INTERNET PERMET DE DIFFUSER UNE INFORMATION
QUI NE PEUT EN AUCUN CAS SE SUBSTITUER A UNE CONSULTATION