Prothèse mammaire et lymphome

Publié par Docteur Alexis Wolber, le 21 mars

prothese-mammaire Actuellement 400 000 femmes sont porteuses d’implants mammaires en France. Il est actuellement reconnu un risque d’apparition de lymphome anaplasique à grandes cellules, ce risque est très faible (actuellement estimé entre 0,1 et 0,3 sur 100 000) et ne remet pas en question l’utilité des implants mammaires dans les cadre de la chirurgie esthétique (80% des implants) et la chirurgie reconstructrice (20% des implants). L’apparition d’un cancer est multifactorielle et de nombreuses études doivent être menées pour expliquer le lien de cause à effet entre les implants mammaires et le lymphome anaplasique à grandes cellules. Il n’y a actuellement pas de modification du suivi qui doit être effectué de manière annuelle. Vous pouvez télécharger une document Questions-Réponses du Ministère de la Santé.  Questions Réponses prothèses mammaires et lymphome